Accueillir la singularité d’un enfant handicapé au sein d’un groupe

Vidéo [2’52]
Publié le 20 mai 2019, mise à jour le 17 mai 2019
par Néret florence

Un entretien avec Sylviane Giampino (02:52), psychologue, psychanalyste. Entretien réalisé à l’occasion du Colloque "Soins, corps & langages" organisé les 15,16 et 17 novembre 2018 par l’ARIP.

A voir sur le site : yapaka.be

« Un enfant porteur de handicap qui entre en collectivité va susciter des interrogations de la part des autres enfants. En effet, les enfants étant des "découvreurs-nés, des questionneurs-nés", ils vont constamment chercher à comprendre ce qui différencie cet enfant d’eux-mêmes et ce qui fait point commun. Selon que le handicap soit physique ou mental, ils passeront soit par le toucher soit par l’observation des réactions de cet autre enfant. L’enfant différent, va lui, aux contacts des autres, prendre conscience de sa différence. Cette découverte mutuelle de la singularité de chacun va être en grande partie influencée par la manière dont les adultes accueillent les enfants. »

(Présentation de l’éditeur)


calle
calle
calle