"FIGURES DE MIGRANTS" : Proposition de films à programmer et de cinéastes à inviter pour le Mois du doc.

Publié le 27 mai 2014
par Laurent Ménochet

Voici une proposition de films à programmer et de cinéastes à inviter pour le Mois du film documentaire 2014.

"FIGURES DE MIGRANTS"

avec Vincent Dieutre, Kaveh Baktiari, Marie Jimenez, Bijan Anquetil, Sylvain George...

Dans le cinéma documentaire, beaucoup de films s’attachent à rendre compte des situations des émigrés clandestins. Images en bibliothèques a souhaité mettre en valeur certains films récents, aux approches et traitements cinématographiques différents, qui apportent une vision à la fois sensible des situations individuelles des migrants, et politique liée aux enjeux de ces migrations clandestines.

Des tournées nationales de cinéastes seront organisées. Ces tournées permettent d’opérer un partage des frais entre les structures participantes et Images en bibliothèques. Si vous souhaitez faire partie du projet et inviter un ou plusieurs de ces réalisateurs, contact avec Images en bibliothèques.

La Nuit remue

de Bijan Anquetil

2012 / France / 45’ / Le GREC

La Nuit remue montre ce qui se passe parfois la nuit tombée autour d’un feu de fortune allumé au cœur de nos villes. Sur une jeunesse afghane qui se vit dans l’exil et qui, clandestinement, écrit son histoire. Avec des actes, des mots et des téléphones portables.

Voir la fiche film

Héros sans visage

de Mary Jiménez

2012 / Belgique / 61’ / Wallonie Images productions

Bruxelles, église du Béguinage : des migrants organisent une grève de la faim pour obtenir des papiers. Tunisie, camp de Choucha. À l’aide des films enregistrés sur leur téléphone, des réfugiés racontent l’horreur de la traversée du Sahara. Liège, dans un centre pour réfugiés, un homme raconte sa traversée de la Méditerranée. Trois moments d’une "guerre pour survivre". Inéluctable. Sans fin.

Voir la fiche film

L’Escale

de Kaveh Baktiari

2011 / France/Suisse / 100’ / Louise productions

A Athènes, le modeste appartement d’Amir, un immigré iranien, est devenu un lieu de transit pour des migrants qui, comme lui, ont fait le choix de quitter leur pays. Mais la Grèce n’est qu’une escale, tous espèrent rejoindre d’autres pays occidentaux. Ils se retrouvent donc coincés là, chez Amir, dans l’attente de papiers, de contacts et du passeur à qui ils confieront peut-être leur destin...

Voir la fiche film

Jaurès

de Vincent Dieutre

2012 / France / 82’ / La Huit production

«  Je n’ai aucune photo de Simon à lui montrer, aucune trace que ces plans volés, pris des fenêtres de chez lui, du côté du métro Jaurès  : le canal, les voitures, la vie de quartier et cette poignée de réfugiés afghans confinés sous la voûte Lafayette. Alors, Nous voyons défiler les saisons de cette dernière année de ma vie avec Simon, les derniers mois du combat harassant des réfugiés pour trouver une place ici, à Paris. Bien sûr, tout est fini, campement et histoire d’amour, mais Elle et moi savons désormais que, l’air de rien, le monde entier en a été légèrement transformé.  »

Voir la fiche film

Qu’ils reposent en révolte

de Sylvain George

2010 / France / 153’ / Noir production

Composé de fragments qui se renvoient les uns aux autres et se télescopent créant ainsi de multiples jeux de temporalité et spatialité, ce film traite sur une durée de trois ans (2007-2010), de la situation des personnes migrantes à Calais.

Voir la fiche film

Les Éclats (ma gueule, ma révolte, mon nom)

de Sylvain George

2011 / France / 84’ / Noir production

Éclats de voix, éclats de rire, éclats de rage  ; bribes de mots, d’images et de mémoire  ; paroles du proche et du lointain, d’hier et d’aujourd’hui, d’Afrique, Moyen-Orient, Europe  ; maladies disparues, mains de métal, souffle du vent, geste du soleil au couchant, reflets rouge-sang  ; rafles policières, cortèges guerriers, cour d’injustice… Pour une cartographie de la violence infligée aux personnes migrantes, de la répétition de la geste coloniale, et du caractère inacceptable du «  monde comme il va  ». Voir la fiche film

Les Messagers

de Laetitia Tura et Hélène Crouzillat

2014 / France / 70’ / The Kingdom

Des migrants meurent tous les jours, en des lieux éparpillés, sans que l’on ne puisse en garder la trace. Ils disparaissent dans la frontière. Où sont les corps ? "Les Messagers", ce sont ces premiers témoins, ils nomment la mort, s’organisent pour retrouver un nom, un corps ou bâtir une sépulture. Dépositaires de la mémoire des disparus, ils résistent à la disparition de l’humain.

Voir la fiche film

Manque de preuve

de Hayoun Kwon

France / 2011 / 10’ / Production Le Fresnoy

Au Nigéria, être « jumeaux » peut être une malédiction. Oscar et son frère devaient être sacrifiés lors d’un rituel, mais Oscar est parvenu à s’enfuir. Exilé en France, il demande l’asile, sa demande est rejetée par manque de preuves. Son parcours est mis en scène à travers l’animation d’une carte qu’il avait dessiné pour étayer son dossier.

Voir la fiche film

Mirages

d’Olivier Dury

2008 / France / 45’ / Les productions de l’oeil sauvage

Chaque jour, à mille lieues d’ici, des dizaines d’hommes porteurs d’un espoir inouï s’en vont, désireux d’atteindre l’Europe. Durant les premiers jours de leur traversée entre Agadez et Djanet, entre Niger et Algérie, les émigrants doivent affronter le temps du désert, ses stases, ses accélérations foudroyantes, son immobilité minérale. Cette épreuve qui les traverse fait d’eux des sans-papiers. C’est durant ce trajet que le film les singularise, les détourne un instant de l’invisibilité qui les attend.

Voir la fiche film

Contacts :

Images en bibliothèques 21, rue Curial - 75019 Paris 01 43 38 19 92

Justine Meignan Chargée de communication et de développement Inscriptions, tournées de cinéastes, partenariats, presse, communication j.meignan@imagesenbibliotheques.fr


calle
calle
calle