En réponse à :

1er festival "Un autre regard", du 29 au 31 mars 2012.

Publié le lundi 26 mars 2012 par Laurent Ménochet
(le texte de l'article se trouve sous le formulaire)


ci-dessous le texte de l'article
1er festival "Un autre regard", du 29 au 31 mars 2012.
Publié le 26 mars 2012  (Mise à jour le 26 mars 2012)

Aura lieu à Saint Gilles Croix de Vie, du 29 au 31 mars 2012, la première édition du Festival "Un autre regard" : cinéma et handicap.

La première édition du festival "Un Autre regard" a pour objectif de favoriser la visibilité des personnes handicapées, de faire changer le regard sur le handicap, de valoriser les technologies innovantes en matière d’accessibilité des films aux spectateurs en situation de handicap et de contribuer à leur plus large diffusion.

La journée du vendredi 30 mars sera consacrée à l’accessibilité des films et des salles de cinéma aux publics en situation de handicap. Comment optimiser l’accessibilité des œuvres, par l’audiodescription et le sous-titrage sourds et malentendants, et celle des établissements cinématographique d’ici à 2015 ? A l’occasion de cette journée seront présentées des initiatives associatives et des solutions innovantes pour la salle de cinéma. Politique publique, dispositifs d’aide et de soutien, initiatives et perspectives futures pour la salle de cinéma seront au centre de cette rencontre, destinée aux professionnels mais ouverte à tous.

Les projections permettront de revoir ou de découvrir des courts et longs-métrages mettant en scène des personnes en situation de handicap, avec des avant-premières et des inédits mais aussi des oeuvres du patrimoine et de grands classiques. Des ateliers destinés au public scolaire et aux professionnels permettront aux spectateurs d’expérimenter l’audiodescription et d’échanger avec ceux qui la font, ou encore de programmer une séance sur le thème "cinéma et handicap". Tables rondes, lecture de scénario et rencontres avec les artistes permettront aux participants d’échanger sur l’évolution de la perception du handicap par les cinéastes, et de la visibilité des personnes handicapé ;es au sein de productions cinématographiques et audiovisuelles diversifiées et accessibles à l’ensemble des publics.

Le festival est parrainé par Sophie Vouzelaud qui utilise la langue des signes et lit sur les lèvres. Sourde, celle qui fut la première dauphine Miss France en 2007 milite pour l’accessibilité.

Pour plus d’informations : www.festivalunautreregard.com

Source : communiqué Passeurs d’images


calle
calle