En réponse à :

Service de presse - Docnet films.

Publié le mercredi 4 décembre 2013 par Laurent Ménochet
(le texte de l'article se trouve sous le formulaire)


ci-dessous le texte de l'article
Service de presse - Docnet films.
Publié le 4 décembre 2013  (Mise à jour le 4 décembre 2013)

Ce sont deux films remarquables que nous avons reçus. Ils constituent un travail en deux volets d’un réalisateur sénégalais autour d’un sujet qui commence peu à peu à être abordé, la question des migrations vu des pays et des familles que les migrants laissent derrière eux. Le deuxième volet aborde le devenir et les projets des femmes restées au pays qui doivent lutter pour l’amélioration de leur condition. Des films intimes (le réalisateur filme ses parents, sa communauté), justes et pertinents.

Les Larmes de l’émigration.

Un film de Alassane Diago

France, Sénégal, 2010, 80 min.

Résumé :

Les Larmes de l’émigration c’est l’histoire de ma mère qui attend mon père, parti il y a plus de 20 ans. C’est aussi l’histoire de ma sœur qui, aujourd’hui, attend son mari parti il y a cinq ans et celle de ma nièce qui elle non plus ne connaît pas son père. Avec ma caméra, je repars après deux ans d’absence dans ma communauté à Agnam Lidoubé, un village du Fouta sénégalais, pour comprendre comment et pourquoi ma mère a passé toutes ces longues années à attendre.

La Vie n’est pas immobile

Un film de Alassane Diago

France, Sénégal, 2011, 59 min.

Résumé :

C’est l’histoire de femmes : mères de famille, épouses, femmes travailleuses et acharnées. Pour certaines, le mari a immigré ; pour d’autres, il est tout simplement inactif ou immobilisé par une maladie incurable. C’est l’histoire des femmes qui, regroupées et mobilisées pour la survie de leur foyer, sont fatiguées et habitées par un fort désir de dénoncer l’injustice et la soumission que leur impose la minorité des hommes qui les dirigent. Houlèye est l’une d’entre elles. Elle pleure, rit mais ne veut surtout pas être prisonnière de son passé.

Ces films font partie de la collection Lumière d’Afrique.

Disponible chez Docnet films.


calle
calle