En réponse à :

Sortie DVD - Service de presse Editions Montparnasse.

Publié le mardi 15 avril 2014 par Laurent Ménochet
(le texte de l'article se trouve sous le formulaire)


ci-dessous le texte de l'article
Sortie DVD - Service de presse Editions Montparnasse.
Publié le 15 avril 2014  (Mise à jour le 15 avril 2014)

Les éditions Montparnasse, avec la parution de "Noire finance" et de "La possibilité d’être humain", donne à penser intelligemment sur la place de l’argent dans notre société. Le premier fait une analyse précise et complète du système financier qui a amené la crise de 2008. Le second, à travers l’histoire de l’humanité et notre société moderne aborde des valeurs humanistes qui interroge le monde actuel.

Noire finance

de Jean-Michel Meurice, Fabrizio Calvi

France - 2012 - 140 min.

Récit très structuré alternant propos de spécialistes, scènes d’animation pédagogique et images d’archives sélectionnées avec soin, Noire Finance est décliné en deux volets indépendants : d’une part, un véritable cours d’histoire politique et économique retraçant, depuis la crise de 1929, les différentes étapes qui ont conduit à la financiarisation de l’économie mondiale ; et d’autre part, un décryptage des logiques boursières de la décennie écoulée qui ont mené à la crise actuelle.

Qu’avons-nous retenu ? Quelles leçons en avons-nous retiré depuis 2008 ?

Partie 1 : La pompe à phynances Partie 2 : Le bal des vautours

La possibilité d’être humain

de Pablo Girault, Thierry Kruger

France - 2013 - 75 min

À travers l’art et les outils primitifs, nous découvrons les prémices de l’humanité. Puis le film, à l’instar de notre société moderne, opère un basculement : l’agriculture et son évolution, la révolution industrielle et la nouvelle ère techno-scientiste. Derrière la technique et les machines nous entrevoyons le travail, notamment le salariat intimement lié à la (sur)consommation. Quelle est la place du travail ? L’argent est-il encore un moyen ? Le consumérisme est-il indissociable de notre monde ? L’écologie sincère peut-elle faire le poids face au greenwashing ?


calle
calle